Entreprises et monde agricole

Travail du bois

Mis à jour le 09/01/2019

Cuisson, séchage et presse : les technologies d’énergies renouvelables et de récupération adaptées au secteur du travail du bois.

 
  Buées de séchage Condenseurs de GF Fumées des chaudières Fumées des fours Géothermie TBE Solaire thermique Biogaz Biomasse Solaire PV
 
Cuisson et séchage de particules, fibres ou planches de bois
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.
 
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages.
   
Presse panneaux de bois      
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages.
 
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages et permettant de produire de l’électricité
ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages et permettant de produire de l’électricité
ENR&R permettant de produire de l’électricité.
ENR&R permettant de produire de l’électricité.

Énergies renouvelables et de récupération adaptées aux principaux procédés
du secteur du travail du bois


Télécharger le descriptif détaillé du tableau (RTF - 57 ko)


Légende :
 
ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages.

ENR&R qui couvrent une partie des niveaux de température des usages

ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages.

ENR&R qui couvrent l’ensemble des niveaux de température des usages

ENR&R permettant de produire de l’électricité.

ENR&R permettant de produire de l’électricité


Le travail du bois se fait en quatre grandes phases : la préparation des fibres de bois, le séchage, le passage dans une presse et la finition.

Les deux étapes les plus consommatrices d’énergie sont la cuisson des fibres de bois et leur séchage, puis le passage dans une presse. Le séchage des fibres de bois se fait aux environs de 120 ℃ à 140 ℃, alors que la cuisson et le séchage de particules de bois nécessitent des températures plus élevées, jusqu’à 500 ℃. En aval du procédé, les planches de bois sont séchées soit à l’air libre soit aux alentours de 60 - 70 ℃. Selon le type d’intrant, les séchoirs pourront être alimentés par des sources d’énergie basse température (géothermie TBE, solaire thermique, récupération sur buées de séchage, etc.) ou plus haute température (biogaz, biomasse, ou fumées de fours).

Les presses qui servent à fabriquer des panneaux de bois délivrent des températures entre 100 ℃ et 260 ℃. L’huile thermique habituellement utilisée pour alimenter la presse est chauffée dans un échangeur à partir de chaleur issue des fumées de four, de biogaz ou de biomasse.

Retours d'expérience :

En savoir plus ? Consultez les fiches techniques dédiées aux énergies renouvelables et de récupération.

Pour en savoir plus, consultez nos pages dédiées à la perfomance énergétiques des sites industriels, plus spécifiquement du séchage, celles dédiées aux scieries enfin, celles sur la récupération et la valorisation de chaleur fatale.

Découvrez aussi :