Nos expertises

Produire du biogaz

Mis à jour le 10/01/2019

Le biogaz est un gaz à pouvoir calorifique, issu de la dégradation de la biomasse ou des déchets et qui, une fois valorisé, permet de substituer de l’énergie d’origine fossile par une énergie renouvelable

Le biogaz est issu de la méthanisation ou de la fermentation des déchets organiques. Il peut être utilisé pour produire de la chaleur et/ou de l’électricité, du carburant ou être épuré avant d’être injecté dans le réseau de gaz naturel.
Le biogaz est issu de différentes sources de production :
  • les Installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) ;
  • les unités de traitement par méthanisation des déchets ménagers, des boues d’épuration, des effluents et déchets agricoles ou industriels.


Le biogaz contient de 40 à 60 % de méthane, auquel s’ajoutent d’autres éléments tels que l’eau, l’ammoniac, les composés organiques volatils ou l’hydrogène sulfuré. Ce dernier rend le biogaz corrosif et toxique en cas de fortes teneurs. Un processus d’épuration est nécessaire pour éliminer l’eau et l’hydrogène sulfuré du biogaz avant sa valorisation afin, principalement, d’éviter la casse des matériels de valorisation (moteurs et chaudières).
Le biogaz est généralement valorisé sur son site de production, soit par combustion directe en chaudière, soit par cogénération (production de chaleur et électricité). Le module de cogénération est constitué d’un moteur à gaz qui entraîne un alternateur pour produire de l’électricité, et d’un système de récupération de chaleur perdue par le bloc moteur et dans les fumées.
La cogénération permet de valoriser 35 à 40 % de l’énergie primaire du biogaz sous forme d’électricité, et jusqu’à 85 % du total, en tenant compte de la récupération de la chaleur produite par le module de cogénération et des pertes du système.