Particuliers et éco-citoyens

Faire ses bagages

Mis à jour le 18/09/2017

Passer des vacances écologiques, c’est aussi voyager léger et éviter d’emporter des produits qui pourraient polluer l’endroit idyllique où vous avez choisi de vous reposer.

Réduire au maximum le poids de ses bagages

Réduire de 15 kg ses bagages peut économiser entre 100 et 200 kg équivalent CO2 sur un vol Londres-Tenerife.

Ne pas emporter de produits générant des déchets sur place

  • Faites la chasse aux emballages. Pensez à retirer vos crèmes, shampoings, etc. de leurs cartons d’emballage ;
  • évitez les produits jetables comme les rasoirs, les lingettes, etc. ;
  • n’emportez pas de produits polluants comme des piles.

Vous éviterez ainsi de les jeter sur place alors que certains pays ne possèdent pas de système de gestion optimisée de ces déchets.

Privilégier les produits portant l’Écolabel Européen

Leur utilisation a un impact réduit sur l’environnement. Cela prend tout son sens en particulier dans les pays du Sud, où les eaux ne sont pas toujours traitées. Vous pouvez trouver des shampoings, des gels douche, des lessives, etc.

À la plage, opter pour des laits solaires plutôt que pour des huiles

L’huile solaire forme un écran à la surface de l’eau et ralentit la photosynthèse des végétaux sous-marins.

Choisir des vêtements adaptés

Pensez à vous renseigner sur la coutume vestimentaire du pays où vous vous rendez afin de respecter la population que vous allez rencontrer. Par exemple, dans les pays musulmans, les femmes doivent garder les jambes couvertes (jupe longue ou pantalon). En Italie, les femmes doivent se couvrir la tête pour visiter une église, en Inde, mieux vaut rester les bras couverts si vous ne voulez pas choquer, etc. De nombreux conseils à découvrir sur le Passeport vert, créé par le programme des Nations Unies pour l’Environnement.